Ces 24 choses que j’ai apprises en 24 ans.  

Le mois de Juillet était le mois de mon anniversaire, l’occasion pour moi de faire un petit bilan de qui je suis et qui je suis devenue au fil du temps et des bougies soufflées. Voici donc 24 choses que j’ai apprises en 24 ans: 

 1 – Ne pas avoir peur de se lancer.

J’étais quelqu’un qui avait beaucoup de rêves et qui n’osait pas les mettre en avant. Il m’a fallu rencontrer mon chéri, toujours prêt à l’aventure et qui n’a jamais peur de rien, pour faire mon premier vrai voyage dont je rêvais depuis des années. Au final, plus de peur que de mal, et j’en suis ressortie grandie.

2 – Moins m’indigner.

Il y a des milliers de raisons d’être en colère contre le monde entier, mais le monde te montre aussi ce que tu souhaites voir, ce qui te fait parler. C’est un cercle vicieux infini: tu repères dans chaque évènement la touche de négatif, et du jour au lendemain tu te rends compte que ta colère est partout. Tu as appris à voir d’abord le négatif chez la personne que tu aimes, à ton travail, sur la route, en  toi… Cela ne rend absolument pas heureux. Et quand tu changes cela, que tu cultives les petites touches de bonheur qui pointent leur nez partout autour de toi, ta vie est largement plus sympa.

3 – Faire attention à ce que j’achète :

J’étais la reine du cordon bleu industriel  et plus généralement des produits industriels. Même si je n’achetais pas tout en boite ou en plat cuisiné, c’est la lecture du livre “Vous êtes fous d’avaler ça” qui m’a fait remettre beaucoup de choses en question cette année. J’essaie aujourd’hui de limiter ce que j’achète déjà transformé. Et je me rends comte que j’achètais presque tout déjà transformé, les yahourts, la sauce tomate, les biscuits… Ces achats se font plus en conscience aujourd’hui et j’espère un jour pouvoir acheter presque seulement des matières premières pour savoir véritablement ce que je mange.

 

4 – “Si tu es différente c’est que tu as une mission différente” :

Je n’ai jamais été quelqu’un de facilement intégré, je tenais même souvent à mes moments de solitude, je me suis toujours sentie différente des autres et j’en faisais un problème. Au final, je pense que c’est une chance… Je ne suis pas souvent au centre de l’attention, mais en retrait à observer ce qu’il se joue. Cela me laisse l’occasion de réfléchir sur beaucoup de choses, d’être très observatrice, de développer mes sens et de trouver l’inspiration… En fait, plus ça va, plus j’en fais quelque chose de spécial.

5 -“Tu peux changer d’avis quand tu veux”:

Je me suis sentie tellement enfermée plus jeune, je devais choisir le Bac que je voulais faire et cela allait définir toute ma vie, je devais choisir mes études à 17 ans et cela allait aussi tracer toute ma vie. Mais en fait, tu as le choix tout le temps ! Je compte bien changer de métier, de lieu de vie, de vie toute entière plusieurs fois, rien ne me conditionne, rien ne me limite.

6 -Je ne me comprend pas toujours et c’est ok:

Je prends conscience peu à peu de qui je suis, j’apprends à me connaitre vraiment et à m’aimer ainsi. Mais il y a quelques temps, j’ai été prise de crises d’angoisses alors que mon esprit semblait allait bien. Je n’ai pas compris pourquoi et j’ai pris cela pour une injustice. Mon corps est censé allait de pair avec mon esprit, mais là ce n’était pas le cas. Au final, au lieu de lui résister, j’ai pris conscience de cela, je l’ai soigné comme je le pouvais et c’était l’occasion de me rendre compte que peut être, je ne le comprenais pas toujours mais que c’était normal, il y a du travail pour pouvoir se comprendre à 100%.

7- J’ai toujours à apprendre:

J’ai quitté le lycée il y a longtemps mais je crois que j’aime toujours autant apprendre, il y a tellement de choses à savoir qu’une vie entière ne suffirait pas. J’aime être un maître en rien du tout, dans chaque domaine, je peux m’enrichir chaque jour.

8 – “Tu as le droit de pleurer tout le temps “:

Enfant, j’étais toujours à fleur de peau, je me souviens avoir entendu : « elle pleure très facilement, je ne sais pas ce que l’on va en faire ? » et je me suis dit alors, c’est peut être un problème, c’est peut être mauvais d’être ainsi… J’avais honte de cette nature très sensible. Au final, j’ai découvert au fil de ma vie que ma sensibilité me permettait de capter réellement l’essence des autres en un clin d’œil, d’être dans l’empathie, de faire un métier humain… c’est qui je suis et aujourd’hui je trouve que c’est un joli don qu’on m’a donné. J’ai aussi découvert une grande force intérieure, et les deux ne sont pas incompatibles.

9 – « Tu es forcément doué pour quelque chose »:

C’est un message que j’aimerai partagé à tous. Car souvent, on ne se sent pas très doués dans la vie, mais on a tous quelque chose. Pour moi, c’est l’écriture, depuis des années, c’est quelque chose qui me transporte et fait vibrer mon coeur, c’est quelque chose de naturel, je n’ai jamais à me demander comment ni pourquoi, c’est là c’est tout. Et je sais que vous avez quelque chose aussi.

10 -La vie est simple:

On prend la vie tellement au sérieux. On nous dit enfant, profite de la vie car après tout se complique. La vérité c’est que je n’ai jamais autant profité de ma vie que depuis que je suis “adulte”. Pour certains la vie est une obligation: aller travailler, payer ses factures, attendre le week-end… Tout est compliqué, tout est douloureux. Mais on n’est pas obligé de la voir ainsi, ça peut être si facile, tout dépend de notre état d’esprit..

11 -Puis, que la vie n’était pas facile:

 Cela semble contradictoire, mais ça ne l’est pas. Parfois, il arrive des événements douloureux, qui nous dépassent. J’ai été confronté à cela en travaillant en cancérologie en tant qu’infirmière, les autres vivent des choses douloureuses et j’en ai vécu quelques unes aussi. Alors voilà, la vie n’est pas tendre tout le temps avec nous,  on a le droit de s’écrouler pour un temps, on a le droit d’être très touché, de ne pas trouver la vie juste du tout… Car elle n’est pas toujours facile non, mais elle reste belle.

12 – “Tu n’as jamais à changer pour quelqu’un”:

C’est une phrase que m’a répété ma maman toute ma vie, tout mon enfance quand j’avais du mal à être accepté pour qui j’étais. Aujourd’hui encore, je me la répète souvent. C’est cette phrase qui me permet de vivre avec un homme qui me respecte, d’avoir des amis qui m’acceptent tels que je suis, car je n’ai jamais eu envie de changer pour les autres, je ne sais pas être autre chose que moi même, même si ça englobe beaucoup d’imperfections. Aussi, je ne demande pas aux autres de changer non plus…

13 – Je dois dire oui plus souvent:

Je suis une peureuse ! J’ai souvent peur des nouveautés, des imprévus, de passer à l’action. Je suis avec un homme qui n’a jamais peur de se lancer et qui me pousse  à me lancer. Ca m’a vraiment appris ces dernières années à dire Oui plus souvent que Non. J’ai encore à travailler là dessus bien sûr, mais en général, sortir de sa zone de confort amène des expériences extrêmement bénéfiques dans nos vies !

14 – J’aime lire:

Je n’aimais pas du tout lire plus jeune, je trouvais ça ennuyeux, aujourd’hui, j’adore ce que les livres peuvent m’apprendre et où ils peuvent me transporter.

15 – J’ai besoin de me recentrer :

Je préserve toujours ces moments où je me retrouve en tête à tête avec moi même. On passe si peu de temps à avoir réellement conscience de notre corps, de nos mouvements, de notre place dans l’espace. Le yoga et la méditation sont deux activités que je m’offre comme des cadeaux de moi à moi même pour me permettre cela.

16- On ne peut pas toujours être à fond: 

Je suis quelqu’un de dynamique, quand je m’implique dans quelque chose je le fais au mieux ou pas du tout, du coup j’ai aussi besoin de moments de repos, de calme et je n’ai pas à culpabiliser pour cela. J’y ai droit et vous aussi.

17 – La nature est magnifique:

Plus jeune, quand on m’amenait en randonnée, je ne voyais que de l’ennui et de la souffrance. Depuis mes voyages et que je vis à la campagne, je m’émerveille de la nature, des fleurs qui poussent, des oiseaux qui passent, de l’air dans les arbres. Je trouve que certaines choses qui ont été crées sont vraiment trop jolies et bien faites (le corps humain, les choux fleur et j’en passe…).

18-  “Ecouter plus, parler moins”:

On parle beaucoup trop ! Souvent, on n’attend même pas que l’autre ait fini de parler pour réfléchir à ce qu’on va lui répondre. De plus en plus, j’essaye de moins parler et d’écouter réellement, d’être totalement présent à l’autre quand il me parle, et ensuite de réfléchir à ce que j’ai à lui dire. Cela demande de l’entrainement mais c’est bien plus positif.

19 -Les personnes âgées ont beaucoup a nous apprendre:

Quand on est jeune, on a tendance à voir les personnes âgées comme de vieilles personnes séniles qui nous ennuient. Aujourd’hui, elles me touchent particulièrement, elles ont toujours des façons de voir la vie qui m’inspirent, et elles ont eu un paquet d’expériences, donc elles savent de quoi elles parlent…

20 – C’est à moi de préserver ma santé :

J’ai souvent été laxiste avec ma santé, je me nourrissais plutôt mal, j’évitais à tout prix d’aller chez le médecin quand j’étais malade (et pire, je prenais des médicaments…). Plus ça va, plus je me rends compte que je dois faire attention à mon corps, à la façon dont je le nourris, les produits cosmétiques que j’utilise, les produits que j’avale pour me soigner et je dois aller chez différents spécialistes faire des check up parfois, car oui ça sert à quelque chose.

21 – Le monde est petit.

Combien de fois j’ai entendu cette phrase enfant, et combien je ne l’aimais pas. Mais en fait, c’est vrai ! En voyageant, on se rend compte qu’ailleurs c’est aussi un peu comme chez nous, que les gens ont les même problèmes, les mêmes envies,  qu’un sourire est universel. Et parfois on fait des rencontres à l’autre bout du monde, de gens qu’on aurait pu croiser juste en bas de notre rue. Ca me fait toujours sourire, et je me sens parfois dans le film Le Truman Show en y pensant.

22 -Toutes les femmes sont incroyablement belles:

Bien sur qu’en grandissant, on passe par toutes les phases d’amour et de désamour envers notre corps, on a énormément de moyens de se comparer aussi… Mais plus je regarde autour de moi, plus je me rends compte que les femmes sont juste toutes magnifiques telles qu’elles sont ! Alors assumons nous pour de bon.

23 -L’autre va certainement t’enrichir: 

Je prend chaque rencontre comme un cadeau. En particulier maintenant que je m’intéresse à la spiritualité, j’ai l’impression que l’on place sur ma route les personnes faites pour me donner un certain message. Donc oui, ce sera souvent comme cela bien dans ta vie, les personnes que tu rencontres ont quelque chose de magique à t’apporter. Alors accueille le.

24- Prêter attention à ce qu’on va dire:

Combien de fois on se dispute, on se met en colère et nos mots dépassent nos pensées Les mots peuvent vraiment nous blesser, à nous de les utiliser de la meilleure des façons. J’aimerai apprendre encore davantage à réfléchir avant de parler… C’est en cours, à voir d’ici la 25e année.

Voilà, j’espère que cette idée vous aura plus, et vous qu’est ce que vous avez appris depuis toutes ces années ?
Est ce que vous pensez aussi que le chou fleur est la preuve infaillible que quelque chose nous dépasse ?